• Pierre Bolduc

Des oreilles ouvertes

Mis à jour : mai 25



Cette semaine nous découvrons comment l'Evangile a atteint l'Europe pour la première fois.


Lisons Actes 16 des versets 13 à 15 :


13 Le jour du sabbat, nous nous sommes rendus hors de l’enceinte de la cité, au bord d’une rivière où nous supposions que les Juifs se réunissaient d’habitude pour la prière. Quelques femmes étaient rassemblées là. Nous nous sommes assis avec elles et nous leur avons parlé.

14 Il y avait parmi elles une marchande d’étoffes de pourpre, nommée Lydie, originaire de la ville de Thyatire, une non-Juive qui adorait Dieu. Elle écoutait, et le Seigneur ouvrit son cœur, de sorte qu’elle fut attentive à ce que disait Paul. 15 Elle fut baptisée avec sa famille et ceux qui en dépendaient, puis elle nous invita en disant : Puisque vous avez jugé que j’ai foi au Seigneur, venez loger chez moi.

Et, avec insistance, elle nous pressa d’accepter.


Après avoir vu leur planning chamboulé 2 fois, Paul et Silas se retrouvent en Macédoine et plus précisément dans la ville de Philippe.


Dieu avait ouvert des portes pour aux là-bas.


Normalement, quand il arrive dans une ville, Paul cherche toujours une synagogue où il peut avoir son premier point de contact. Ici, de toute évidence, il ne devait pas y avoir de synagogue.


Paul avait sans doute entendu parler d'un lieu de prière près d'une rivière. Il s'y rend, un jour de sabbat et là il fait la connaissance d'un groupe de femmes.


Son intention, bien sûr est de leur annoncer l'Evangile.

Il se met à enseigner.


Ce que nous remarquons dans Actes 16 c'est que Dieu agit bien avant que nous ouvrions la bouche.

Il est absolument au contrôle de tout ce qui se passe.


Dieu avait déjà préparé le coeur d'une femme dans le groupe.

Cette femme va être le premier fruit du travail missionnaire de Paul sur notre continent.


Qui est cette femme ?


C'est une marchande d''étoffe de pourpre. Elle n'est pas Européenne d'origine.


Elle vient d'Asie Mineure. C'est une non juive.


Pourtant elle adore le Dieu d'Israël.


Au fil de ses voyages commerciaux, elle a du entendre parler de lui.


Quand Paul annonce l'Evangile, elle écoute attentivement.

Dieu a préparé son coeur.


14 Il y avait parmi elles une marchande d’étoffes de pourpre, nommée Lydie, originaire de la ville de Thyatire, une non-Juive qui adorait Dieu. Elle écoutait, et le Seigneur ouvrit son cœur, de sorte qu’elle fut attentive à ce que disait Paul.

Dieu donne des oreilles ouvertes à Lydie, des oreilles qui lui permettent d'écouter la Parole de Dieu pas simplement comme une suite de sons qui résonnent sur les tympans de ses oreilles physiques mais comme un message qui touche son être intérieur.


Pour qu'une personne soit capable d'écouter la Parole d'une manière utile, il faut au préalable que son coeur soit ouvert.


C'est Dieu qui a ouvert le coeur de Lydie.


Lorsque l'Evangile nous a été annoncé, nous l'avons aussi entendu non pas comme une parole d'homme mais comme la Parole de Dieu.


Le Saint-Esprit a pris cette Parole et l'a appliqué à notre coeur.


Cette Parole nous a fait naître de nouveau.


Après une porte ouverte, à Philippes et une bouche ouvertes, celle de Paul, Dieu donne donc ici des oreilles ouvertes, celles de Lydie.


Nous sommes émerveillés de voir Dieu tout orchestrer pour que des hommes, des femmes et des enfants trouvent son salut.


Moment de prière


Ce matin, remercions Dieu parce qu'il oeuvre d'une manière mystérieuse et invisible, pour que la Parole ne reste pas lettre morte dans nos vies.


Louons-le parce qu'il nous donne des oreilles pour entendre.


Prions pour que chaque fois où nous écoutons la Parole, nos oreilles sprirituelles soient grandes ouvertes pour que les enseignements qui nous sont donnés portent beaucoup de fruits en nous.


Demandons enfin au Seigneur que Dieu donne aussi à ceux à qui on parle, des oreilles ouvertes pour entendre l'Evangile, comme il l'a fait pour Lydie, le jour où elle a rencontré Paul à Philippe.


Prions.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout