• Philip Moore

Des bouches ouvertes

Dernière mise à jour : mai 25


Des bouches ouvertes

" Nous nous assîmes et nous nous mîmes à parler aux femmes qui s'étaient rassemblées là " (v 13).


Hier nous avons vu que nous cherchons les portes ouvertes que Dieu va nous donner dans le val d’Europe. Mais les portes ouvertes ne servent à rien si nous n’ouvrons pas notre bouche pour parler de Jésus. Donc ce matin, sur la base de Actes 16,13b, nous allons prier pour des bouches ouvertes. Mais pas tout de suite. En fait ce demi verset est un bijou de sagesse biblique sur le témoignage qui peut se résumer en trois mots, présence, parole et pertinence.


Présence

D’abord la présence. C’est évident, mais il est impossible de parler à quelqu'un si on n’est pas présent. La présence est primordiale. Paul et ses compagnons s’assoient avec les femmes. Ils sont présents. Dans l’idée de s’asseoir, il y a aussi quelque chose qui suggère une vraie proximité. Une volonté d’être humble, de se mettre avec les autres, d’être comme eux. Paul et ses compagnons avaient cherché l’endroit et ils se sont assis. S’asseoir avec quelqu’un, c’est vouloir passer du temps ensemble.


Avec qui allons-nous nous asseoir cette semaine ?


Parole

La parole vient dans le contexte de la présence. La présence sans la parole n’est pas un plein témoignage. St François d’Assise au 13e siècle, a dit ‘Prêche l’évangile en tout temps, si besoin en utilisant les paroles.’ Le sens de cette expression est clair - notre présence et notre amour, nos attitudes et nos actes sont le contexte de toute proclamation de la bonne nouvelle. Mais avec beaucoup de respect, nous ne pouvons pas prêcher l’évangile sans utiliser les paroles.


Nous ne pouvons pas parler de Jésus Christ, de sa naissance, de sa vie, de sa mort, de sa résurrection, de son ascension, de son retour sans paroles. Nous ne pouvons pas expliquer le péché et la grâce sans paroles. Nous ne pouvons pas expliquer de quelle manière Dieu a montré son amour pour notre prochain sans paroles. La présence et les paroles sont toutes les deux nécessaires.


Mais, me direz-vous, je n’ai pas les paroles. Si. Vous les avez dans la bible. Dans les prédications que vous entendez toutes les semaines. Dans les groupes ECM. Dans les méditations matinales (sur le blog également). Dans les conversations. Dans vos lectures personnelles. Vous avez les paroles. Il suffit de les prononcer.


Pertinence

Ce qui nous amène à notre 3e ‘P’ - la pertinence. Paul et ses amis se sont rendus à la rivière pour parler aux femmes qui craignaient Dieu. Il y avait là un contexte, et dans ce contexte, Paul et ses amis savaient être pertinents.


Sachons être attentifs aux personnes avec qui nous sommes présents, afin de doser notre parole de manière pertinente. Ce même Paul dit dans Colossiens 4,6 : Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun.


Et voilà donc. Nous prions pour des bouches ouvertes.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout