• Philip Moore

Pour la gloire de Dieu

Mis à jour : mars 8





96 Chantez à l’Eternel un cantique nouveau !

Chantez à l’Eternel, vous, gens du monde entier !

Chantez à l’Eternel et louez-le pour ce qu’il est !

Annoncez chaque jour la joyeuse nouvelle de son salut !

Oui, publiez sa gloire au milieu des nations !

Racontez ses merveilles chez tous les peuples !

Car l’Eternel est grand et comblé de louanges,

et il est redoutable bien plus que tous les dieux.

Car tous les dieux des peuples ne sont que du néant,

alors que l’Eternel a fait le ciel.

Splendeur et majesté rayonnent de son être,

et puissance et beauté ornent son sanctuaire.



Vive la république ! Vive la France !


Ces mots terminent les discours du Président de la France.

Imaginez si le Président ajoutait - Vive l’Angleterre ! Vive les Etats-Unis ! Vive l’Allemagne !


Ou bien si le président du PSG venait aux matchs avec les écharpes de l’OM, St Etienne, Lyon et Lille.


Mais en fait c’est l’effet que nous fait le psaume 96 - dans le livre de cantiques du peuple d’Israël nous trouvons une place pour un chant chanté par les peuples, un nouveau cantique qui indique que tout le monde a sa place dans la famille de Dieu.


C’est étonnant - les dieux de l’époque entretenaient des rivalités meurtrières les uns avec les autres. Les peuples de l’époque n’étaient pas très tendres avec les autres peuples. On le voit d’ailleurs dans le texte - Car tous les dieux des peuples ne sont que du néant ! - refrain qui normalement servait de prélude à une guerre violente et sanglante. Mais pas ici.


Les peuples du monde entier sont invités à louer Dieu

Chantez à l’Eternel un cantique nouveau !

Chantez à l’Eternel, vous, gens du monde entier !


à le connaître,

Chantez à l’Eternel et louez-le pour ce qu’il est !


à bénéficier de son salut,

Annoncez chaque jour la joyeuse nouvelle de son salut !


de voir et de publier sa gloire,

Oui, publiez sa gloire au milieu des nations !


d’entendre et d’accpeter toutes ses merveilles.

Racontez ses merveilles chez tous les peuples !


Il semblerait à la fin de cette section que les peuples ont même un aperçu du sanctuaire de Dieu, de l’endroit réservé au plus pieux des Israélites, les prêtres eux-mêmes.

Splendeur et majesté rayonnent de son être,

et puissance et beauté ornent son sanctuaire.


C’est inédit dans les religions de l’époque. C’est même inédit de nos jours. Un Dieu inclusif, qui ne joue pas les favoris, qui s’ouvre à tout le monde, qui s’adresse à chacun, qui ne tient pas compte de l'arrière-plan, de l’ethnie, ni du niveau social d’ailleurs.


Alors pour nous, les implications sont claires.


Notre mission doit refléter le coeur de Dieu pour tout le monde, pour l’univers tout entier.


D’abord en France - pas de privilège pour un groupe par rapport à un autre, mais une Eglise diverse, variée, multiculturelle, accueillante, où tout le monde se sent à l’aise.


Ensuite ailleurs - nous devons être engagés envers les peuples de toute la terre - notamment en Côte d’Ivoire et en Mayotte pour les implantations de nouvelles Églises.


Ce double engagement passe par la prière, par l’engagement financier et également par l’envoi d’ouvriers dans la moissons.


Que Dieu nous vienne en aide !

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout