• Del de la Hoyde

que Dieu envoie des ouvriers

Mis à jour : mars 8





Que Dieu envoie des ouvriers


En voyant les foules, il fut pris de pitié pour elles, car ces gens étaient inquiets et abattus, comme des brebis qui n’ont pas de berger. 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux. 38 Priez donc le Seigneur à qui appartient la moisson d’envoyer des ouvriers pour moissonner.


Nous continuons à prier cette semaine pour la mission globale : cette mission de faire de toutes les nations des disciples pour la gloire de Dieu et par la puissance du Saint Esprit.


Et aujourd'hui nous avons deux questions à résoudre.


Premièrement, quel est le besoin le plus pressant dans la mission ? Est-ce que c'est les bonnes ressources de littérature, la formation, l'argent ?


Et deuxièmement, quelle est l'activité centrale de la mission ? Est-ce que c'est la proclamation de l'évangile ? Est-ce que c'est aimer les gens de manière pratique ? Ou est-ce que c'est autre chose ?


Dans notre texte, Jésus est en train de parcourir toutes les villes et les villages d'Israël pour enseigner dans les synagogues. Et Matthieu nous dit que, quand il voit les foules, il est « pris de pitié pour elles, car ces gens étaient inquiets et abattus, comme des brebis qui n’ont pas de berger. »


Il est ému de compassion pour ces gens perdus. Il l'est encore aujourd'hui devant toutes les personnes qui ne le connaissent pas au Val d'Europe, en France, au nord de la Côte d'Ivoire et dans tous les peuples sur terre. Et il veut nous le soyons aussi !


Mais quel est le besoin le plus pressant pour que ces personnes puissent le connaitre ?


Jésus le dit au verset 37 : « La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux. » Il y a une abondance de personnes que le Père a choisies avant la création du monde qui sont prêtes à entendre la bonne nouvelle et à croire. Qu'est-ce qu'il manque alors ? Des ouvriers ! Des personnes qui peuvent leur apporter la bonne nouvelle de Jésus !


Le besoin le plus pressant dans la mission de Dieu ici au Val d'Europe et jusqu'aux extrémités de la terre n'est pas des ressources littéraires, ni des systèmes de formation, ni l'argent. Ce sont des ouvriers prêts à aller annoncer l'évangile à ces foules de personnes.


Que faut-il faire du coup ? Y aller tout de suite ? Quelle est l'activité centrale que Jésus nous demande d'accomplir dans la mission ?


C'est de prier que le Seigneur envoie des ouvriers dans sa moisson.


Verset 38 : « Priez donc le Seigneur à qui appartient la moisson d’envoyer des ouvriers pour moissonner. »


L'activité principale de la mission, ce n'est pas l'annonce de l'évangile, ni le service pratique, ni la recherche de fonds. C'est la prière. La prière, c'est la salle des machines de la mission.


Pourquoi ?


Parce que quand nous prions nous sommes en train de prier « le Seigneur à qui appartient la moisson ». C'est sa moisson à lui. Il est souverain sur sa moisson. Il a toute autorité sur sa moisson. C'est lui qui sauve. C’est lui qui ouvre les yeux qui sont aveuglés à sa personne. Mais avant tout c’est lui qui suscite des ouvriers pour aller moissonner : c'est lui qui les appelle, qui les convainc, qui les équipe.


Et donc il veut que notre première réaction et notre première activité face à cette moisson abondante soit de prier « le Seigneur à qui appartient la moisson d’envoyer des ouvriers pour moissonner » : ici au Val d'Europe, au nord de la Côte d'Ivoire, et jusqu'aux extrémités de la terre.


Un avertissement pour terminer : dans les versets suivants nous voyons que les disciples étaient eux-mêmes l'exaucement de leurs prières pour des moissonneurs. Ne soyons donc pas surpris si nous sommes l'exaucement de nos propres prières à ce sujet aussi !


Prions le Seigneur alors qu'il nous donne

  • la même compassion que lui pour ces milliards de personnes dans le monde qui ne le connaissent pas

  • la même conviction que lui que la moisson est réellement grande

  • ce même focus que lui sur le besoin d'ouvriers

  • d'être une église et des enfants de Dieu qui prient pour des ouvriers comme si tout dépendait de lui

  • de voir des gens suscités parmi nous et ailleurs pour aller moissonner en annonçant la bonne nouvelle jusqu’aux extrémités de la terre



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout