• Pierre Bolduc

par la puissance du Saint Esprit

Dernière mise à jour : mars 8




Des témoins en mission Actes 1, 4-8 Bonjour à tous, Bienvenue à notre méditation matinale ! Lisons ensemble Actes 1, des versets 4 à 8.


4 Or, un jour qu’il prenait un repas avec eux, il leur recommanda de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que son Père leur accorde le don qu’il leur avait promis.

– C’est le don que je vous ai annoncé, leur dit-il. 5 Car Jean a baptisé dans l’eau, mais vous, c’est dans le Saint-Esprit que vous serez baptisés dans peu de jours.

6 Comme ils étaient réunis autour de lui, ils lui demandèrent : Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu rendras le royaume à Israël?

7 Il leur répondit : Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.

8 Mais le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde.

Entre résurrection et Pentecôte

Dans notre texte ce matin, nous retrouvons Jésus avec ses disciples, peu avant son Ascension.

Dans quelques jours il va les quitter physiquement pour retourner auprès de son Père, dans la gloire.

Jésus a profité des 40 jours entre la résurrection et l’ascension, pour les instruire.

On aurait aimé entendre tout ce qu’il leur a dit pendant cette période...

Sur quoi porte ses enseignements ?

Sur le royaume de Dieu.

Le royaume de Dieu

Jésus avait amplement parlé de ce thème dans les évangiles et ici il continue de leur expliquer à quoi ressemble le monde quand c’est lui qui règne.

C’est glorieux !

Plus il leur en parle, plus les disciples ont hâte à l’établissement final du règne de Jésus.

Ils veulent même en connaître la date. (v.6)

Mais Jésus veut attirer leur attention sur une étape absolument essentielle avant l’avènement du royaume, la mission

La mission

Retenons 3 vérités principales concernant la mission.

1. La puissance du Saint-Esprit

Elle dépend d’abord entièrement du Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit c’est cet autre consolateur, cet avocat semblable à Jésus. (Jean 15, 26)

Il faut l’avoir reçu dans sa vie pour être en mission.

Sans la troisième personne de la Trinité, pas de mission.

C’est l’Esprit qui prend de ce qui est à Jésus et qui nous l’annonce. (Jean 16, 14)

C’est l’Esprit qui nous conduit dans toute la vérité. (Jean 16, 13)

C’est lui qui convainc le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement. (Jean 16, 8)

La mission de l’Eglise est une entreprise colossale, impossible à mener par les seuls moyens humains.

La présence de l’Esprit est absolument nécessaire.

Tout vrai disciple de Jésus dépend donc du Saint-Esprit pour accomplir sa mission.

2. Le statut de témoin

Jésus annonce ensuite aux disciples la façon dont cette mission s’accomplira.

“Vous serez mes témoins”. (v.8)

Que fait un témoin lorsqu’il est appelé à la barre ?

Il atteste, il dit ce qu’il a vu et entendu.

Pas besoin d’inventer, pas besoin d’embellir.

Pas besoin d’être un orateur hors-pair.

Il s’agit de simplement raconter, “de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.”

Les douze étaient des témoins oculaires.

Ils avaient marché avec Jésus pendant 3 ans.

Ils l’avaient vu enseigner, guérir des malades, chasser des démons.

Nous ne sommes pas des témoins directs comme eux.

Notre témoignage aujourd’hui consiste à annoncer la parole des apôtres que l’on trouve dans le Nouveau Testament.

“Vous serez mes témoins...”

3. L’étendu de la mission

La fin de notre passage nous indique où les témoins

devront remplir leur mission ?

Jésus donne lui-même à ses disciples la feuille de route.

Jérusalem, la Judée, la Samarie et les extrémités de la terre.

En écrivant le livre des Actes, Luc nous montre comment la mission a progressé d’un endroit à l’autre, au commencement.

A partir de Jérusalem, en moins d’une génération l’Evangile a été annoncé d’Israël jusqu’à Rome.

De simples croyants ont obéi à l’ordre de Jésus et très rapidement l’Evangile s’est répandu comme une traînée de poudre.

Des chrétiens ordinaires ont répété la parole des apôtres aux membres de leur famille, à leurs voisins, à leurs amis, au travail, alors qu’ils vaquaient à leurs activités habituelles.

Et depuis le premier siècle le mouvement ne s’est jamais arrêté.

Aujourd’hui l’appel missionnaire d’Actes 1, 8 est plus que jamais d’actualité.

“vous serez mes témoins” :

au Val d’Europe, en Île de France, en France, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et partout dans le monde.

Actes 1,8 est à la fois un programme et une promesse.

Dieu va répandre son Evangile partout dans le monde en envoyant ses témoins en mission; des personnes comme vous et moi, des hommes, des femmes; des enfants, ordinaires.

Des témoins avec un message extraordinaire.

Des personnes habités d’une puissance extraordinaire.

Des chrétiens faibles mais obéissants que Dieu va utiliser d’une manière extraordinaire pour qu’un jour “la connaissance de la gloire de Dieu remplisse le monde comme le sable couvre le fond des mers”.

Moment de prière

Ce matin nous voulons remercier Dieu :

° pour Jésus, le missionnaire par excellence. C’est lui qui nous envoie.

° parce qu’il nous a donné son Esprit pour accomplir cette extraordinaire mission, absolument impossible sans lui.

Nous lui demandons la grâce :

° d’être de bons témoins partout où il nous envoie.

° d’être sans cesse rempli de la puissance du Saint-Esprit pour accomplir sa mission.

° d’être engagé dans la mission comme les premiers chrétiens l’ont été.

° de sauver des hommes, des femmes et des enfants, par l’annonce de l’Evangile, au près comme au loin, pour sa gloire et jusqu’à ce qu’il revienne.

Amen.

Pierre BOLDUC

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout