Les dix commandements (5) : parents et enfants 

1 Alors Dieu prononça toutes ces paroles : 2 Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir d’Égypte, de la maison d'esclavage. (…)12 honore ton père et ta mère afin de vivre longtemps dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. Nous voici arrivés au 5ème commandement. Les 4 premiers sont relatifs à notre relation à Dieu et les 6 autres, notre devoir envers notre prochain. Dans ce commandement, Dieu évoque notre relation avec nos parents terrestres. Ils occupent une place spéciale dans notre cœur. Notre vie durant, nous aurons une relation particulière avec eux. Remarquons qu’il s’agit du seul commandement auquel une promesse est associée, celle de vivre longtemps dans le pays donné par Dieu. Pour vivre longtemps dans ce pays, les Israélites devront respecter l’autorité de Dieu et fonder des familles solides dans leur relation avec Lui et dans leur rapport avec leur prochain. Des enfants éduqués par des parents qui eux mêmes sont soumis à l’autorité de Dieu. Cela équivaut à respecter les 10 paroles prononcées par Dieu au Sinaï. Mais l’homme rebelle veut mener lui même sa vie, alors combien d’adolescents sont en rebellions contre l’autorité parentale et combien de parents irritent leurs enfants.Cependant, les parents sont le reflet visible de la structure de l’autorité et du respect qui est du au Seigneur. Également aux autorités supérieures comme cela est spécifié par l’apôtre Paul dans Romains 13. 1 C’est au sein de la cellule familiale que l’on apprend à vivre notre relation avec Dieu et avec notre prochain. Alors qu’implique d’honorer nos parents ? Il s’agit de leur manifester notre estime, des les « glorifier » (sens littéral du verbe hébreux traduit par honorer). L’apôtre Paul enseigne aux Ephésiens : Vous, enfants, obéissez à vos parents à cause du Seigneur, car c'est là ce qui est juste. Honore ton père et ta mère : c'est le premier commandement auquel une promesse est rattachée : pour que tu sois heureux et que tu jouisses d'une longue vie sur la terre. Eph.6. 1-3 Jésus a obéi à ses parents terrestres et à son Père céleste. Notre Père céleste est l’autorité suprême, c’est celui qui nous donne la vie, le mouvement et l’être, mais pas seulement... Lorsque l’on honore nos parents, on glorifie Dieu notre Père céleste, Lui qui est plus grand que nos parents terrestres. A plusieurs reprises, Jésus s’adresse à son père en employant le mot « Abba » ce qui signifie Père en araméen, sa langue maternelle. L’appellation « Abba » montre l’intimité que Jésus entretien avec son Père Céleste. L’apôtre Paul écrit aux chrétiens qu’ils sont enfants de Dieu, et comme Jésus nous pouvons également entrer dans l’ intimité avec notre Papa céleste. Car, nous avons été adoptés et sommes devenus ses enfants bien aimés, cohéritiers de Christ. Tout cela, grâce à la mort de Christ qui nous a réconciliés avec le Père. Quelle joie et quel immense privilège ! « En effet, tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez pas reçu un esprit d'esclavage pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions: «Abba! Père!» L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu…. » Rom. 8. 14-15 Prouvons à notre Dieu que nous l'aimons en obéissant à ses commandements. Et  l’amour de Dieu nous transforme et nous permet d'honorer nos parents terrestres, malgré les difficultés relationnelles liées aux péchés.

©2020. Crée avec Wix.com