Cantiques pour la route vers la demeure de l’Eternel (9)


Psaume 128

Cantique pour la route vers la demeure de l’Eternel.

1 Heureux es-tu, |toi qui crains l’Eternel et qui suis les chemins |qu’il a tracés ! Tu tireras profit |du travail de tes mains, tout ira bien pour toi |et tu seras heureux. Dans ton foyer, ta femme sera comme une vigne |chargée de nombreux fruits et, autour de ta table, tes fils seront tels des plants d’olivier. C’est ainsi que sera béni un homme qui craint l’Eternel.

Oui, l’Eternel te bénira |depuis le mont Sion, et tu contempleras |le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie, tu verras les enfants |de tes enfants !

Que la paix soit sur Israël !




Il est où le bonheur, il est où ? Il est où ? Il est où le bonheur, il est où ? Il est où ? Il est là le bonheur, il est là Il est là Il est là le bonheur, il est là Il est là J’ai fait la cour, j’ai fait mon cirque J’attendais d’être heureux J’ai fait le clown c’est vrai et j’ai rien fait Mais ça ne va pas mieux J’ai fait du bien, j’ai fait des fautes On fait comme on peut J’ai fait des folies, j’ai pris des fous rires Je croyais être heureux...

(Christophe Maé)

Le bonheur du pèlerin

Notre lecture du jour nous présente une béatitude comme celles que l'on retrouve dans le sermon sur la montagne. 

"Heureux"

Le psaume 128 s'adresse à tout homme comme une invitation.

La période que l'on vit actuellement a ébranlé plusieurs de nos convictions les plus solides au sujet du bonheur. 

Est-il encore possible d'être heureux dans un monde si incertain ?

Si oui, à quoi pourrait donc ressembler ce bonheur dans le contexte de la COVID 19 ?

Ce matin, le pèlerin en route vers la maison de l'Eternel nous donne l'optique de Dieu.

1. Être béni par Dieu

Est d'abord heureux celui que Dieu bénit. 

Il ne s'agit pas de plaisirs passagers ou de sensations fortes liés à une circonstance particulière.

Il s'agit d'une posture de base par rapport à Celui qui nous a créé. 

Dieu veut bénir les hommes. Nous recevons le bonheur de sa main généreuse.

Les circonstances de nos vies nous affectent, bien évidemment. La crise sanitaire actuelle nous a tous touché à un degré différent.

Mais le bonheur dont parle le psaume 128 peut transcender les douleurs même les plus vives. 

Le pèlerin trouve sa joie, son contentement et sa paix en l'Eternel . Son bonheur c'est d'être béni par Dieu.

2. Bénédiction et crainte

On n'a pas l'habitude de retrouver ensemble dans la même phrase les mots heureux et crainte.

La crainte qui anime notre pèlerin est un saint respect envers Dieu. 

Pourquoi révérer Dieu ? Parce qu'on lui doit tout.

Il a tout pouvoir autant sur notre vie que sur l'univers tout entier.

Craindre le Seigneur.

Suivre les chemins qu'il a tracé pour nous.

La bénédiction commence là. 

Et tout au long de la route, elle se trouve là.

Respectez-vous l'Eternel de cette manière aujourd'hui ?

3. Un bonheur "ordinaire"

La suite du psaume nous parle d'un bonheur qui n'a rien de spectaculaire.

Celui qui est béni n'a fait aucun exploit particulier. 

Il reconnait simplement Dieu dans tous les domaines de sa vie quotidienne : son travail, son couple, sa famille, sa vie de citoyen.

Ce qui a de plus ordinaire dans nos vies intéresse le Seigneur.

Avons-nous cette vision du bonheur ?

Demandons à Dieu la grâce de le craindre à la maison, au travail, dans notre quartier et dans la ville.


4. Bénédiction et prière

Le psaume 128 se termine par une prière de bénédiction 

Le pèlerin demande au Seigneur sa paix, son Shalom sur 

le peuple de Dieu tout entier. 

Dans ce Shalom il y a l'idée de plénitude.

Il n'est pas heureux d'expérimenter ce bonheur égoïstement. Il le veut pour ses frères et soeurs.

Vous arrive-t-il de demander à Dieu de bénir son Eglise comme on le voit à la fin de ce psaume? 

Seigneur, accorde-lui ta plénitude !

Ce matin, demandons à Dieu de bénir les couples de notre communauté et ses familles. Que Dieu bénisse le témoignage de chaque chrétien de notre assemblée, dans son travail et dans la ville où il habite. 

Invoquons le Shalom de Dieu sur l'Eglise du Val d'Europe et sur l'Eglise dans le monde.

5. La bénédiction et Jésus

Je termine par une dernière réflexion concernant la bénédiction de Dieu. 

Il arrive que sur la terre, un croyant n'expérimente pas toutes les bénédictions décrites dans le psaume 128. 

Nous vivons dans un monde déchu où rien n'est parfait. 

Le Psaume 128 nous parle d'abord et avant tout de Jésus-Christ. C'est lui l'homme qui a craint Dieu parfaitement. Il a marché dans toutes ses voies et Dieu a fait prospéré l'oeuvre de ses mains.

C'est à lui qu'appartiennent ce bonheur et cette bénédiction. 

C'est unis à lui, par la foi que nous sommes bénis même si parfois nos vies personnelles, notre couple et nos familles ne ressemblent pas encore à tout ce qui est décrit dans le psaume 128.  

Chers pèlerins en route vers la maison de l'Eternel, prenons courage ce matin, Jésus nous assure que nous avons déjà été bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en lui. Bientôt, très bientôt, il fera toutes choses nouvelles.

En attendant, restons attachés à lui.

"Il est où le bonheur ?"

Il est en Jésus.

Amen

©2020. Crée avec Wix.com