Cantiques pour la route vers la demeure de l’Eternel (14)



Psaume 133

Cantique pour la route vers la demeure de l’Eternel. De David.

1 Oh ! Qu’il est bon|et qu’il est agréable

pour des frères de se trouver ensemble !

C’est comme l’huile parfumée

répandue sur la tête,

qui descend sur la barbe,|la barbe d’Aaron,

et coule jusqu’au bord|de ses habits.

C’est comme la rosée|qui descend de l’Hermon

sur le mont de Sion.

C’est là que l’Eternel|accorde sa bénédiction

et la vie pour toujours.


Ce matin nous arrivons à l'avant-dernier psaume de notre série sur lescantiquesdes montées. Il compte seulement trois versets mais son contenu est très dense. Lisons-le attentivement !


L'unité

Notre court poème  débute par  "Oh !" ou dans certaines traductions,"Voici"

Le psalmiste veut attirer notre attention sur quelque chose qui l'émerveille, l'unité du peuple de Dieu. 

Arrêtez, regardez. Quel beau spectacle !

Bon et agréable

David emploie deux mots pour décrire cette unité qu'il admire tant.

Elle est bonne.

Elle est agréable.

Deux quaités qu'on ne retrouve pas forcément toujours ensemble.

Vous dites à vos enfants, "mange tes légumes ma puce ! C'est bon pour la santé"

Votre enfant ne va pas nécessairement trouver l'expérience très agréable.

Par contre, le plaisir qu'il éprouve à manger ce cinquième morceau de gâteau n'annonce rien de bon pour lui.

Ici David nous parle de la communion fraternelle comme quelque chose de bon et d'agréable.

Il emploie deux images qui ne nous sont pas très familières pour nous faire comprendre en quoi cette unité est si désirable.

L'huile sur la barbe d'Aaron

Il est d'abord question d'une huile qui servait à consacrer les souverains sacrificateurs de l'ancienne alliance. 1

Elle nous parle de sainteté.

La consécration d'un grand-prêtre était une bénédiction pour tout le peuple.

De plus, cette huile remplissait l'air d'un parfum exquis qui se répandait partout. 2

L'huile odoriférante qui coule sur la tête et les vêtements d'Aaron nous parle encore d'abondance.

Une bénédiction excessive !

On aurait pu se contenter de mettre quelques gouttes et ça autrait été suffisant. Mais ici l'huile déborde de partout.

Autre détail important : l'huile descend de la tête, d'en haut vers la bas. On verra ce même mouvement dans la deuxième image.

"toute grâce excellente et tout don parfait descendent d'en haut, du Père des lumières, chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation." 3

Mes amis, l'unité que nous expérimentons en tant que communauté du Seigneur est une bénédiction qui nous vient d'en haut. C'est un précieux don de Dieu.

Il la fait descendre sur son peuple en Jésus-Christ et par l'Esprit-Saint.

Elle est désirable au plus haut point. Elle est bonne et agréable. Elle est sainte Elle répand une bonne odeur .

Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés... 4

La rosée de l'Hermon

David compare ensuite la bénédiction de la communion fraternelle à la rosée de l'Hermon. Le mont Hermon est le sommet le plus élevé en Israël. Il se trouve à l'extrême nord du territoire et culmine à 2,800 mètres. 

Dans nos pays tempérés, il nous est difficile d'imaginer la bénédiction que représente cette rosée.

Dans un pays aride comme Israël, toute eau est un précieux trésor.

Cette rosée descendait des sommets enneigés de l'Hermon et venait rafraîchir les vallée en contre-bas. 

La bénédiction de nos cultes

Dans un langage poétique David dit que cette rosée  atteint même le mont Sion qui se trouve à 200 km de l'Hermon.

Sion, c'était le lieu où le peuple rassemblé venait adorer Dieu.

Il y a une bénédiction particulière à venir adorer Dieu ensemble.

Nous chérissons les moments de culte que nous pouvons vivre ensemble malgré la crise sanitaire, mais nous languissons après ce jour où nous pourrons à nouveau nous retrouver les uns avec les autres pour vivre l'unité du Corps de Christ rassemblé.

La dernière partie du verset 3 résume bien tout le psaume.

Maintenant et éternellement

La communion fraternelle, bonne, agréable, sainte, abondante et rafraîchissante, l'unité vivifiante, don d'en haut qui descend sur son peuple en Jésus-Christ et par l'Esprit Saint, rend visible la présence de Dieu et manifeste pleinement sa bénédiction. Elle commence ici et maintenant et continuera dans l'éternité lorsque nous serons ensemble réunis dans la présence du Dieu trinitaire pour toujours.

Vous vous rendez compte ? Nous allons passer l'éternité ensemble !

Remercions Dieu de nous avoir permis de faire partie de son peuple !

Quelle grâce extraordinaire !

Ne laissons jamais rien rompre notre belle unité.

Trouvons des moyens créatifs de vivre la communion fraternelle malgré la pandémie actuelle. 

Que la bénéction que nous vivons entre nous se répande comme un parfum exquis, en abondance partout !

Dès lors, ils s’attachaient à écouter assidûment l’enseignement des apôtres, à vivre en communion les uns avec les autres, à rompre le pain et à prier ensemble. Tout le monde était très impressionné, car les apôtres accomplissaient beaucoup de prodiges et de signes miraculeux. Tous les croyants vivaient unis entre eux et partageaient tout ce qu’ils possédaient. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et répartissaient l’argent entre tous, selon les besoins de chacun.5

1. Levitique 8, 1-12

2. Exode 30, 23-24

3. Jacques 1, 17

4. 2 Corinthiens 2, 15

5. Actes 2, 42-45

©2020. Crée avec Wix.com