Cantiques pour la route vers la demeure de l’Eternel (7)


Psaume 126

Cantique pour la route vers la demeure de l’Eternel.

1 Quand l’Eternel a ramené |les captifs de Sion, nous étions comme dans un rêve. Alors nous ne cessions de rire et de pousser des cris de joie. Alors on disait chez les autres peuples : « Oh, l’Eternel a fait pour eux |de grandes choses ! » Oui, l’Eternel a fait pour nous de grandes choses : nous sommes dans la joie.

Viens changer notre sort, |ô Eternel, comme quand l’eau coule à nouveau |dans les lits des rivières du Néguev.

Qui sème dans les larmes moissonnera avec des cris de joie ! Qui s’en va en pleurant |alors qu’il porte sa semence reviendra en poussant des cris de joie, |alors qu’il portera ses gerbes.


L’auteur de ce psaume est anonyme. Il a probablement écrit ce poème pour évoquer l’œuvre étonnante et merveilleuse du Tout puissant lors de l’exile de son peuple à Babylone. C’est l’occasion pour les pèlerins de se souvenir des grandes choses opérées par l’Eternel en leur faveur. Car l’Eternel est un grand Dieu qui fait de grandes choses. Verset 3 :

« Oui l’Eternel a fait de grande chose pour nous et nous sommes dans la joie ! ».


En effet, le peuple, en exile à Babylone, apprend que Cyrus roi de Perse, les autorise à rentrer en Juda afin de reconstruire la ville de Jérusalem et le Temple de l’Eternel. «Le cœur du roi est comme un cours d’eau entre les mains de l’Eternel : il le dirige à son gré.» Proverbes 21:1


De retour à Sion, le peuple croit rêver, tant les événements qu’ils voient s’accomplir sont extraordinaires. La communauté est envahie d’une joie inexprimable, car l’Eternel agit puissamment en sa faveur.


Seule une petite partie du peuple était rentrée à Sion et le psalmiste va demandé à l’Eternel de ramener ceux qui sont restés en grand nombre au pays de la captivité.Il fait une requête à l’Eternel pour lui demander de ramener le reste des exilés. Car il a pris véritablement conscience que rien n’est impossible au Dieu de l’Univers. Mais c’est aux prix de grandes souffrances que se fait le retour d’exil.


Et quel bonheur de savoir que le Seigneur accomplit sa promesse annoncée par le prophète Jérémie quelque temps auparavant.


Chers amis, avez vous eu l’occasion de vous poser et de réfléchir à l’idée que vous croyez en Jésus ?Comment cela est-il devenu possible ?


Cela peut paraître, au prime abord, complètement fou. Mais celui qui nous a appelés nous a également donné son Esprit.


Son Esprit nous éclaire et nous montre la puissance de l’œuvre transformatrice de Dieu en Jésus. L’Eternel fait couler des ruisseaux dans le désert.


Rien ne Lui est impossible ! L’Eternel nous permet de revenir à Lui. Alors que nous étions exilés. Eloignés de Lui, nous vivions notre propre vie selon notre bon plaisir.


Mais l’Eternel, en la personne de Jésus, nous ramène à Lui. A chaque fois qu’une personne se tourne vers Dieu, c’est un miracle opéré par Dieu lui même.


Oui l’Eternel fait de grandes choses ! L’évangile est une folie pour ceux qui périssent.


Dans son amour, Jésus ne meurt pas uniquement pour le peuple juifs, mais pour les péchés du monde entier. Dieu transforme les cœurs et bouleverse notre vie par son Esprit qui agit en nous.


Récemment et encore aujourd’hui, notre vie a été bouleversée par le Coronavirus. Il y avait du bon dans le confinement : le temps passé en famille, à méditer sa parole, etc. Mais cela pouvait être fatal si l’on attrapait le virus. Mais lorsque Dieu transforme notre vie, il nous donne la vie. Il nous extrait de notre exil et nous accompagne durant notre pèlerinage sur cette terre.


Et au bout de la course, c’est la vie éternelle en sa présence. Comme l’apôtre Paul à la fin de sa vie, nous aimerions pouvoir dire :«...Le moment de mon départ est arrivé. J’ai combattu le bon combat. J’ai achevé ma course. J’ai gardé la foi.» 2 Timothée 4:6-7


Mais dans son épître aux Ephesiens, Paul jette un regard dans le rétroviseur pour nous rappeler notre exil.  


«En ce temps-là, vous étiez sans Messie, vous n’aviez pas le droit de faire partie du peuple d’Israël, vous étiez étrangers aux alliances conclues par Dieu pour garantir sa promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Mais maintenant, par votre union avec Jésus-Christ, vous qui, autrefois, étiez loin, vous êtes devenus proches grâce au sacrifice de Christ.»

Ephésiens 2:12-13


La prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent mais puissance de Dieu pour ceux qui sont sauvés. Comme nous l’avons vu ce dimanche, par sa mort à la croix, Jesus a frayé le chemin pour aller vers Dieu.


Et Il est le seul chemin qui mène vers Dieu, Il nous réconcilie avec le Père.


L’ascension de Jésus est pour nous un retour d’exil.


Non, chers amis, nous ne rêvons pas. C’est une réalité, donc soyons reconnaissants et remplis de joie pour ce que Jésus a accompli.


Continuons à semer et nous récolterons avec joie, pour la gloire de notre Dieu.

©2020. Crée avec Wix.com