• Joël Rémir

Qu’est-ce qui pourra nous arracher à l’amour de Christ ?

Mis à jour : juin 7


L'assurance en Jésus Christ


Qu’est-ce qui pourra nous arracher à l’amour de Christ ?


La détresse ou l’angoisse, la persécution, la faim, la misère, le danger ou l’épée ?


Car il nous arrive ce que dit l’Écriture :

A cause de toi, nous sommes exposés à la mort à longueur de jour.

On nous considère comme des moutons destinés à l’abattoir.


Mais dans tout cela nous sommes bien plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.


Oui, j’en ai l’absolue certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, ni ce qui est en haut ni ce qui est en bas, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous arracher à l’amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur.


Romains 8. 35-39


Qu’est-ce qui pourra nous arracher à l’amour de Christ ?


C’est une certitude, Dieu nous aime, car il a donné Jésus en cadeau en le clouant à la croix. Sa mort nous donne la vie, une vie garantie par la présence de l’Esprit qu’il a déversé dans notre cœur, à nous qui avons cru.


Nous sommes ainsi devenus des héritiers de Dieu car nous sommes appelés ses enfants donc nous sommes cohéritiers de Christ.


Nous avons un statut privilégié, Christ intercède pour nous auprès de Dieu.

Mais en même temps, Paul fait le constat de notre souffrance dans ce monde déchu et s’interroge :


qu’est-ce qui pourra s’interposer entre l’amour de Christ et nous ?


Le disciple n’est pas plus grand que celui qui l’enseigne


Lorsque nous souffrons, il nous arrive de douter de l’amour de Dieu. Pourquoi permet-il que je tombe malade ? Pourquoi permet-il cette période de chômage ? Pourquoi permet-il ces problèmes dans mon couple ? Pourquoi Dieu permet-il que mes enfants s'éloignent de l’évangile, alors que je prie pour eux ?


Est-ce-que c’est parce qu’il ne nous aime plus ?


Nous vivons dans un monde d’incertitude et vivons quelques fois des situations difficiles.


Dans sa lettre aux Corinthiens, Paul raconte les terribles épreuves auxquelles il a été confronté, lui le fidèle serviteur du Seigneur, Dieu n’est pas intervenu pour le préserver de ces épreuves.

« Trois fois, j’ai été fouetté, une fois lapidé, j’ai vécu trois naufrages, j’ai passé un jour et une nuit dans la mer. Souvent en voyage, j’ai été en danger au passage des fleuves, en danger dans des régions infestées de brigands, en danger à cause des Juifs, mes compatriotes, en danger à cause des païens, en danger dans les villes, en danger dans les contrées désertes, en danger sur la mer, en danger à cause des faux frères.

J’ai connu bien des travaux et des peines, de nombreuses nuits blanches, la faim et la soif, de nombreux jeûnes, le froid et le manque d’habits. Et sans parler du reste, je porte un fardeau quotidien, le souci de toutes les Églises. »

2 Cor. 11. 25


Dans son exposé, l’apôtre Paul veut simplement défendre son ministère contre de faux apôtres.


La vie chrétienne n’a pas été un long fleuve tranquille, ni pour Paul, ni même pour notre Seigneur. Et pour nous non plus, elle ne le sera pas, car au moyen des épreuves, nous participons ainsi aux souffrances de Christ.


Jésus dit dans Matthieu 10. 24 :

« Le disciple n’est pas plus grand que celui qui l’enseigne, ni le serviteur supérieur à son maître. »


Au verset 22 du même chapitre l’apôtre écrit que « nous sommes dans l’attente d’être pleinement établis dans notre condition de fils adoptif quand notre corps sera délivré »


Toutefois, dans ce monde-ci, nous vivons dans un corps qui connaît le péché, nous sommes pour un peu de temps, victimes des souffrances dues au péché, mais grâce soit rendu à Dieu, il s’agit d’une souffrance passagère. Car lorsque sa gloire apparaîtra, nous en serons délivrés pour être éternellement auprès de Lui.


Donc, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Christ. C’est rassurant, n’est-ce-pas ?


L’amour de Christ ne nous empêche pas d’expérimenter ces situations difficiles, mais il nous soutient et nous permet de rester fidèles malgré l’épreuve.


Nous restons victorieux dans les combats


Paul conclut en écrivant que rien au monde : un avenir incertain, la maladie, aucune force de l’univers, aucune situation de conflits ou de persécution, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ. Dieu qui nous a donné son propre fils, a placé son Esprit en nous. Il nous accorde sa protection et nous conduit dans la vie éternelle avec Lui.


La croix de Christ nous permet d’être victorieux sur tout ce qui serait susceptible de nous éloigner de Dieu.


« [Dieu] a ainsi dépouillé les dominations et les autorités et les a données publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix. » (Colossiens 2.15)


- Remercions notre Dieu pour la victoire acquise par Jésus à la croix,

- remercions le pour la présence de son Esprit en nous, le garant de notre héritage.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout