• Pierre Bolduc

Nouvelle vie

Dernière mise à jour : avr. 4





Bonjour tout le monde !


Quelle joie de passer ce temps ensemble dans la prière !


Aujourd'hui nous poursuivons notre méditation dans la lettre de Paul aux Ephésiens.


J'aimerais qu'on lise Ephésiens 2, les versets 5 et 6.


5 alors que nous étions morts à cause de nos fautes, il nous a fait revivre les uns et les autres avec Christ.

– C’est par la grâce que vous êtes sauvés. – 6 Par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ressuscités les uns et les autres et nous a fait siéger les uns et les autres dans le monde céleste.


Un miracle s'est produit


Au tout début de notre texte Paul parle au passé.


"alors que nous étions morts" v.5


Paul veut rappeler aux Ephésiens que dans leur vie, quelque chose de miraculeux s'est produit.


Condensé dans seulement 2 versets, il décrit d'une manière magistrale ce qui est arrivé quand les Ephésiens ont cru en Jésus.


Ils n'ont pas changé de religion.

Ils n'ont découvert ni un nouveau rite ni une nouvelle morale.


La résurrection


Les Ephésiens sont tout simplement resssuscités.


Deux fois, comme pour taper sur le même clou, Paul redit la même vérité avec des mots différents.


Il nous a fait revivre, les uns les autres... v.5

Dieu nous a ressuscités les uns et les autres v. 6


Être chrétien c'est d'abord et avant tout expérimenter une vie nouvelle.

Une renaissance spirituelle.

C'est passer de la mort à la vie.


Paul a vécu ce changement.

Les Ephésiens l'ont vécu aussi.

Tous les vrais disciples de Jésus l'expérimentent encore aujourd'hui.


La grâce


Des hommes, des femmes, des enfants totalement incapables de répondre aux injonctions de Dieu, à cause de leur péché, totalement impuissants à faire quoi que ce soit pour changer leur condition, parce que plongés dans la mort, ont reçu un don inestimable.


"c'est par la grâce que vous êtes sauvé". v.5


Notre salut est une grâce de Dieu.

Un cadeau fabuleux !


Combien nous sommes reconnaissants que Dieu ne nous aie pas traité selon nos mérites.


"Seigneur, si tu nous traitais selon nos péchés, qui pourrait subsister " (Psaume 103, 10)


L'union avec Christ


Comment cette grâce nous est-elle accessible ?


v.6 Par notre union avec Jésus-Christ


Dieu nous a connecté à Jésus et tous ses mérites sont désormais portés à notre compte.


Paul va expliquer au verset 8 que le moyen de recevoir la grâce, c'est la foi.


La foi comme la main du mendiant qui se tend pour recevoir le don qu'on lui fait.


C'est extraordinaire !


Si le fruit le plus direct, le plus immédiat de notre union avec Jésus, c'est la vie nouvelle qu'on expérimente ici et maintenant, c'est loin d'être le seul.


Régner avec Christ


Pour Dieu, dès le moment où nous sommes unis à Jésus, toutes ses promesses sont comme déjà réalisées.


Quelle sécurité !


Regardez avec moi le verset 20 du chapitre 1.

En parlant de Jésus Paul dit que Dieu l’a ressuscité et l’a fait siéger à sa droite, dans le monde céleste.


Remarquez maintenant notre situation.


6 Par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ressuscités les uns et les autres et nous a fait siéger les uns et les autres dans le monde céleste.


Jésus partage son sort avec nous.


Unis à Jésus-Christ, nous avons, dès à présent l'assurance que nous règnerons avec Dieu dans l'éternité.


Notre avenir avec lui est tellement certain que Paul en parle au passé, comme si c'était déjà fait.


Il nous a fait siéger... dans le monde céleste.


Moment de prière :


Louange


° Remercions Dieu ce matin pour Jésus qui nous délivre de la mort sous toutes ses formes : spirituelle, physique et éternelle.


° Bénissons-le parce que dans notre union avec Jésus, nous ne serons plus jamais les mêmes. Nous expérimentons une résurrection intérieure continuelle.


° Rendons-lui grâces pour la profonde sécurité qu'il nous donne de régner avec lui pour toujours.


Requêtes


° Prions pour que plusieurs personnes de notre entourage passent de la mort à la vie, par la foi en Jésus. Que Dieu leur révéle sa grâce !


° Demandons au Seigneur des portes ouvertes pour parler à ceux qui ont peur de l'avenir de la sécurité profonde qu'il y a à connaître Jésus.


° Supplions-le de vivre une vie de résurrection telle que nos proches voudront connaître la raison de l'espérance qui est en nous. (1 Pierre 3, 15)


Bonne journée !


Pierre BOLDUC


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout