• Pierre Bolduc

L'onction de Jésus à Bethanie

Mis à jour : avr. 4



Trahison et adoration


Marc 14, 1-11

Bonjour à tous,

Ce matin nous continuons notre série de méditations sur les événements entourant la

crucifixion.


Notre texte aujourd'hui nous amène à moins de 48 heures avant la mort de Jésus.

Lisons Marc 4, 1-11.


On était à deux jours de la Pâque et de la fête des Pains sans levain. Les chefs des prêtres et les spécialistes de la Loi cherchaient un moyen de s’emparer de Jésus par ruse et de le faire mourir. 2 Car ils se disaient : Il ne faut pas agir pendant la fête, pour ne pas provoquer d’émeute parmi le peuple. 3 Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon, le lépreux. Pendant le repas, une femme s’approcha de lui, tenant un flacon d’albâtre rempli d’un parfum de nard pur de grande valeur. Elle cassa le col du flacon et répandit le parfum sur la tête de Jésus. 4 Quelques-uns s’en indignèrent et murmurèrent entre eux : Pourquoi gaspiller ainsi ce parfum ? 5 On aurait pu le vendre et en tirer plus de trois cents pièces d’argent, qu’on aurait données aux pauvres ! Et ils ne ménagèrent pas leurs reproches à cette femme. 6 Mais Jésus dit : Laissez-la donc tranquille ! Pourquoi lui faites-vous de la peine ? Ce qu’elle vient d’accomplir pour moi est une belle action. 7 Des pauvres, vous en aurez toujours autour de vous, et vous pourrez leur faire du bien quand vous le voudrez ; mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. 8 Cette femme a fait ce qu’elle pouvait. Elle a d’avance embaumé mon corps pour préparer mon enterrement. 9 Vraiment, je vous l’assure, dans le monde entier, partout où l’Evangile sera annoncé, on racontera aussi, en souvenir de cette femme, ce qu’elle vient de faire. 10 Judas Iscariot, l’un des Douze, alla trouver les chefs des prêtres pour leur proposer de leur livrer Jésus. 11 Sa proposition les réjouit et ils promirent de lui donner de l’argent. Dès lors, il chercha une occasion favorable pour leur livrer Jésus.


Marc au début de notre texte nous donne un repère chronologique.


La Pâque

La Pâque approche. (v.1)

La Pâque c'était la fête par excellence dans le calendrier juif.

C'était un jour tout spécial où l'on commémorait la sortie d'Egypte.

Un événement fondateur dans l'histoire d'Israël.

Après 4 siècles d'esclavage, Dieu avait délivré son peuple à main forte et à bras étendu.

Jésus et ses disciples, comme le reste de la population, se préparent donc à célébrer cette grande fête.

Ce sera la toute dernière de Jésus sur la terre avec ses amis.

Le projet des chefs religieux

Depuis quelques temps déjà, les chefs religieux complotent pour le faire mourir.

Leur décision est prise.

Il faut l'éliminer.

Ils n'attendent que l'occasion favorable pour passer à l'action.


Le coeur de Judas

L'occasion va se présenter lorsque Judas va laisser ses travers avoir le meilleur de lui-même.

Judas est rongé par la cupidité.

Ce qui se passe chez Simon le lépreux est comme la goutte qui fait déborder le vase.

Quand il voit une femme casser le contenu du vase d'un parfum de grand prix et le répandre sur la tête de Jésus et sur ses pieds, il se scandalise.


Quel gaspillage !


L'Evangile de Jean nous donne un détail qui nous révèle son état d'esprit.

6 S’il parlait ainsi, ce n’était pas parce qu’il se souciait des pauvres ; mais il était voleur et, comme c’était lui qui gérait la bourse commune, il gardait pour lui ce qu’on y mettait. (Jean 12, 6-7)


La cupidité et le vol ont amené Judas à trahir son Maître.

Remarquez le contraste entre l'attitude de Judas et celle de Jésus.

Jésus ne voit pas du tout l'acte de cette femme comme un gaspillage.

Bien au contraire. Jésus y voit un geste d'adoration magnifique.


Le coeur de Marie

Mais pourquoi cette femme a-t-elle donc voulu acheter ce vase et le répandre sur Jésus ?

Dans le récit parallèle de l'Evangile de Jean, nous apprenons que cette femme est Marie.

Une disciple qui avait choisi la meilleure part en s'asseyant au pied du Maître pour l'écouter.

Ici, Marie n'hésite pas à passer pour une folle.

Elle n'a pas peur d'être critiquée.

Elle est extravangante.

Pourquoi ?

Parce que son coeur est fixée sur Jésus.

Parce qu'elle aime Jésus.

Son geste de pure adoration est une réponse à l'amour de son Maître.

Jésus l'a aimé en premier.

Jésus a pardonné ses fautes.

Jésus l'a restauré.

Jésus lui a donné une vie nouvelle et elle est reconnaissante.

Dans l'évangile de Luc on découvre ce qu'il y a derrière l'adoration de Marie : 47C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu. (Luc 7, 47)

Marie a une conscience aigüe du pardon dont elle a été l'objet.


Un contraste frappant

Remarquez la différence frappante entre Judas et Marie.

Judas n'a pas vraiment pris conscience de ce que Jésus est venu faire.

Il n'a pas pris conscience de son lourd passif de péché.

Il n'a pas pris conscience qu'il est voleur et cupide.

Il pense ne pas avoir besoin de pardon ou si peu.

Par conséquent, il n'y a pas d'amour dans son coeur pour Jésus.

Elle par contre, elle a compris la valeur du pardon de Jésus et son coeur est rempli d'amour pour lui.

Lorsque notre amour pour Jésus semble se refroidir, pourquoi ne pas revisiter l'histoire de notre conversion. Pourquoi ne pas réfléchir à nouveau à la grâce dont nous avons été l'objet ?


Répondre à l'amour de Jésus

Je termine la méditation en revenant sur le verset 8 de notre texte :


8 Cette femme a fait ce qu’elle pouvait. Elle a d’avance embaumé mon corps pour préparer mon enterrement.

Que pouvons-nous faire pour obtenir le pardon de nos péchés ?

Rien ! Absolument rien de nous-mêmes, si ce n'est le recevoir par la foi.

Nous pouvons aussi répondre à la mort de Jésus pour nous en l'adorant avec tout ce que nous sommes et avec tout ce que nous avons.


Moment de prière :


Remercions Dieu :

° Pour l'oeuvre de Jésus à la croix

° Parce qu'il nous a délivré d'un esclavage bien pire que celui qu'Israël a connu en Egypte

° Pour son pardon immense qui produit en nous un élan d'adoration


Prions pour :

° Que Dieu nous donne une conscience de plus en plus aigüe de la valeur de son pardon

° Que Dieu renouvelle notre amour pour Jésus

° Que notre adoration soit libre et extravagante comme celle de Marie


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout