• Peter Judkins

Psaume 23, l'Eternel est mon Berger

Dernière mise à jour : juin 7


Psaume 23:1-2,

L’Eternel est mon berger.

Je ne manquerai de rien.

Grâce à lui, je me repose dans des prairies verdoyantes,

et c’est lui qui me conduit au bord des eaux calmes.


-------------


Nous allons passer du temps cette semaine dans ce Psaume, qui est peut-être un des Psaumes les plus connus. Mais je prie que nous puissions le découvrir à nouveau, et être restaurés par les vérités que nous allons y voir au quotidien!


Ce Psaume commence avec le mot Éternel, Yahweh, qui est le nom par lequel Dieu s’est révélé à Moïse dans le désert. C’est le nom personnel de Dieu, le nom qui reflète l’alliance de Dieu avec son peuple, le Dieu qui garde ses promesses, le Dieu tout puissant et au-dessus de tout, et qui aime son peuple d’un amour infini, d’une fidélité éternelle.


Et David continue - L’Eternel est SON berger. Jusqu'à maintenant dans le livre des Psaumes, on a parlé de Dieu comme Roi, comme Seigneur, comme le rocher, le refuge. Mais jamais encore aussi personnellement que le Berger. Le Berger vit avec ses brebis, les connaît intimement, donne toute son attention, son temps, son énergie, pour le bien-être de son troupeau. Quelle vision merveilleuse de son Dieu! David le connaît comme son berger, son berger personnel, qui prend soin de lui personnellement! Et David reconnaît que si l'Eternel, le Dieu Créateur de toutes choses, qui garde ses promesses et son alliance avec son peuple, est son berger, alors il sera complètement comblé! Il ne manquera de rien. Ceci bien-sûr ne veut pas dire que Dieu est comme une machine à sous - il suffit de tirer sur la manivelle et on a le Jackpot! Mais cela veut dire que si Dieu est notre berger, alors nous n’avons besoin d’autre chose. Nous sommes tout comblés en Lui!


David expose ensuite d’avantage ce que cela veut dire d’être comblé en Dieu, son berger: Dieu lui donne le repos, en lui donnant tout ce qu’il a besoin pour vivre chaque jour! Il lui donne le calme de ces eaux calmes, paisibles. Ceci est plus qu’un sentiment de bien-être en écoutant de la musique de méditation avec de l’eau qui coule. Ceci est la réalité d’un apaisement qui vient de vivre sous la protection bienveillante du Berger.


Yahwé s’est fait chaire, et il est venu parmi nous - Jésus est le Bon Berger, ultime! C’est lui qui nous comble parfaitement. C’est ce que nous avons vu dans l’épitre aux Colossiens -


“Car c’est en lui, c’est dans son corps, qu’habite toute la plénitude de ce qui est en Dieu. Et par votre union avec lui, vous êtes pleinement comblés, car il est le chef de toute Autorité et de toute Puissance.” (Col 2:9-10)


Nous n’avons besoin de rien d’autre que Lui! Par sa mort sur la croix, il nous donne tout ce dont on a besoin pour vivre la vie qu’il a prévu depuis toute l’éternité, en relation intime avec Dieu! Ces pâturages sont verdoyants. Ce ne sont pas des brindilles d’herbe sèche - La vie que Jésus nous donne est riche, parce qu’en relation avec notre Créateur!


Et c’est Lui qui nous donne le repos parfait aussi. Nous n’avons pas besoin de nous essouffler, à courir à droite et à gauche, cherchant à être justifiés, à être acceptés, à être épanouis. Nous n’avons pas besoin d’être sur tous les médias pour rester à jour avec toutes les dernières infos, nouvelles pour être “in”. Nous n’avons pas besoin de courir - Dieu nous a déjà acceptés en Jésus. Nous n’avons pas besoin de nous justifier devant Lui, parce qu’il l’a fait pour nous!


1. Quel repos céleste, Jésus, d'être à Toi !

À toi pour la mort et la vie,

Dans les jours mauvais de chanter avec foi :

Tout est bien, ma paix est infinie !


2. Quel repos céleste ! mon fardeau n'est plus !

Libre par le sang du Calvaire,

Tous mes ennemis, Jésus les a vaincus,

Gloire et louange à Dieu notre Père !


3. Quel repos céleste ! Tu conduis mes pas,

Tu me combles de tes richesses,

Dans ton grand amour, chaque jour Tu sauras

Déployer envers moi tes tendresses.


4. Quel repos céleste, quand enfin, Seigneur,

Auprès de Toi, j'aurai ma place,

Après les travaux, les combats, la douleur,

À jamais je pourrai voir ta face !


Quel repos, quel repos,

quel repos, quel céleste repos !




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout