• Pierre Bolduc

Le Bon Berger

Mis à jour : mai 3



Jean 10, 11 10 Le voleur vient seulement pour voler, pour tuer et pour détruire. Moi, je suis venu afin que les hommes aient la vie, une vie abondante. 11 Moi, je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

Je suis le bon berger

Dans notre texte ce matin, Jésus met en contraste la mentalité et les actions d'un voleur avec celles de Jésus.


Jésus n'est pas comme un voleur.


Il est le bon berger.


Lorsqu'il manifeste son intérêt pour le troupeau, il n'est pas comme un étranger qui cherche à s'en emparer.

Il s'en occupe de plein droit, comme quelqu'un à qui les brebis appartiennent.

Son lien avec le troupeau n'est pas que mercantile.

Il ne reste pas avec les brebis que parce qu'elles lui rapportent quelque chose.

Il les a à coeur.

Il les aime.

Il veut leur bien.

Les paroles de Jean 10 sont à comprendre à la lumière de ce qui s'est passé au chapitre 9.

Les chefs religieux n'avaient pas agit comme des bons bergers à l'égard de l'avaugle-né.

Ils l'avaient rejeté, abandonné.

Jésus au contraire avait vraiment pris soin de lui en lui redonnant la vue sur tous les plans.

La vue physique mais surtout la vue spirituelle.

Il avait donné à ce pauvre homme une vie nouvelle.

Dans notre verset, Jésus va aller encore plus loin encore.

Il annonce ce qu'il va faire pour sauver le troupeau.

Il va se sacrifier.

Voilà ce qui est attendu d'un bon berger.

Il donne et il se donne.

L'image du berger est aussi à mettre en contraste avec un texte du livre d'Ezechiel.

Dans cette prophétie, Dieu reproche aux leaders d'Israël de s'être repus eux-même au lieu de nourrir le troupeau. Ils l'ont négligé.

Ils l'ont honteusement exploité.


Vous vous êtes nourris de sa graisse et habillés de sa laine, vous avez abattu les bêtes grasses, mais vous ne faites pas paître le troupeau. Vous n’avez pas aidé les brebis chétives à retrouver des forces. Vous n’avez pas soigné celle qui était malade, vous n’avez pas bandé celle qui était blessée, vous n’avez pas ramené celle qui s’était égarée, vous n’avez pas cherché celle qui était perdue ; non, vous leur avez imposé votre autorité par la violence et la tyrannie. Mes brebis se sont dispersées, faute de berger, et elles sont devenues la proie de toutes les bêtes sauvages. Mes brebis se sont égarées sur toutes les montagnes et sur toutes les collines élevées. Elles ont été dispersées sur toute l’étendue du pays, sans que personne en prenne soin ou aille à leur recherche.

(Ezéchiel 34, 3-6)


Dieu prononce des paroles de jugement sur ce genre de berger.

Voici ce que le Seigneur, l’Eternel, déclare : Je vais m’en prendre à ces bergers, je leur redemanderai mes brebis, et je leur enlèverai la responsabilité du troupeau. Ainsi, ils cesseront de se repaître eux-mêmes. Je délivrerai mon troupeau de leur bouche, et les brebis ne leur serviront plus de nourriture.

(Ezéchiel 34, 10)


Jésus n'est pas du tout comme les mauvais bergers d'Ezéchiel 34.

Jésus se donne lui-même pour le salut de chacune de ses brebis.

Il est le bon berger du psaume 23.

Avec lui, les brebis ne manquent de rien.

Avec lui les brebis trouvent le repos.

Elles sont bien nourries, bien dirigées.

Il les réjouit.

Le bon berger les protège aussi et même en face des dangers les plus extrêmes, au moment où l'ombre de la mort plane sur elles, il est là.

Le troupeau du Seigneur jouit d'une sécurité éternelle.

Comme David à la fin du psaume 23 une brebis du troupeau dont Jésus est le berger peut s'exlamer : "Oui, le bonheur et la grâce m'accompneront tous les jours de ma vie. J'habiterai dans la maison de l'Eternel dès maintenant et pour toujours."


Moment de prière :

° Remercions Dieu ce matin pour un berger comme Jésus.

Il donne sa vie, dirige, protège, nourri et sauve ses brebis.

° Prions Dieu que des personnes actuellement dans la même condition que l'aveugle-né sans direction, sans nourriture, sans salut. Que Dieu se révèlent à elles.

° Demandons au Seigneur de nous aider à ne jamais errer loin du bon berger mais plutôt toujours rechercher en lui : repos, nourriture et sécurité en lui.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout