• Pierre Bolduc

Nous sommes adoptés par l'Esprit

Mis à jour : il y a 6 jours



Bonjour à tous,


Bienvenue à ce temps de prière ensemble.


Depuis le début de la semaine nous regardons à quoi ressemble une vie transformée par l'Esprit.


Faisons un petit résumé de ce qui se passe dans la lettre aux Romains, au début du chapitre 8.


Sortir de l'impasse


Dès le verset 1, l'apôtre Paul nous montre comment sortir de l'impasse qu'il avait décrite au chapitre 7.


"Je fais le mal que je ne veux pas faire.


Je ne fais pas le bien que je veux faire..."


"Misérable que je suis, qui me délivrera du corps de cette mort ?"


Paul nous montre que la solution n'est ni dans le laxisme moral ni dans le légalisme.


Choisir d'ignorer la loi ne mène à rien.


Multiplier les règles est tout aussi inefficace.


Marcher selon l'Esprit


Pour sortir de l'impasse spirituelle dans laquelle nous nous trouvons à cause de la chair toujours vivace en nous, Paul propose la vie dans l'Esprit.


Marcher selon l'Esprit.


A quoi ça ressemble marcher selon l'Esprit ?


Il s'agit de se laisser guider, d'obéir, de céder aux impulsions de la troisième personne de la trinité qui a fait sa demeure permanente en nous le jour où nous avons cru.


Dans notre texte ce matin nous découvrons que pour marcher selon l'Esprit, au jour le jour, c'est crucial de comprendre qui nous sommes en Christ.


Je lis Romains 8, 12-17.


12 Ainsi donc, frères et sœurs, si nous avons une obligation, ce n’est pas celle de vivre à la manière de l’homme livré à lui-même. 13 Car, si vous vivez à la manière de l’homme livré à lui-même, vous mourrez, mais si, par l’Esprit, vous faites mourir les actes mauvais que vous accomplissez dans votre corps, vous vivrez. 14 Car ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.


15 En effet, vous n’avez pas reçu un Esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la crainte : non, vous avez reçu l’Esprit en conséquence de votre adoption par Dieu comme ses fils et ses filles. Car c’est par cet Esprit que nous crions : Abba, c’est-à-dire Père !


16 L’Esprit Saint lui-même témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. 17 Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et donc cohéritiers de Christ, puisque nous souffrons avec lui pour avoir part à sa gloire.


Une nouvelle identité


Quand nous avons cru en Jésus, l'Espprit-Saint a fait de nous des fils et des filles d'adoption.


Dieu nous a inclus dans sa famille.


Notre statut a changé devant Dieu.


Unis à Jésus, le vrai et seul Fils naturel de Dieu, nous jouissons maintenant des mêmes privilèges que lui auprès de son Père.


2 confirmations


Des versets 12 à 17 Paul nous donne 2 confirmations de notre adoption.


La première nous vient du changement qui s'est produit en nous.


1. L'Esprit nous confirme notre adoption par le changement qu'il opère dans notre vie.


14 Car ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.


Quand nous sommes devenus fils et filles de Dieu par l'action de l'Esprit en nous, nous commençons à vivre différemment.


Notre vision du monde change, nos valeurs changent, nos désirs changent, nos priorités changent.


Dieu a opéré un miracle en nous par son Esprit.


Notre vie a maintenant une orientation radicalement différente et Paul nous dit que cela doit se voir au quotidien.


Nous avons maintenant la capacité de choisir d'autres pensées, d'autres comportements que ceux de l'homme livré à lui-même.


Autrefois, sans l'Esprit nous étions incapable de vivre comme Dieu le veut.


Maintenant c'est possible.


2. Nous savons que nous sommes adoptés par Dieu parce que le Saint-Esprit nous le témoigne dans notre coeur.


C'est un témoignage intérieur.


Certes subjectif mais bien réel.


L'Esprit prend les promesses de la Bible comme celle de Jean 1, 12 : Mais à tous ceux qui l'ont reçu, à ceux qui croient en son nom il a donné le droit de devenir enfant de Dieu, et nous dit : c'est vrai pour toi.


- Notre conduite nouvelle nous dit que nous sommes adoptés par Dieu,


- Notre esprit éclairé par Dieu nous dit que nous lui appartenons.


Mais il y a plus.


Abba, Père


L'Esprit d'adotion nous fait voir Dieu autrement.


Le verset 15 nous dit que parce que l'Esprit de Jésus est en nous, Dieu n'est plus un Maître distant et cruel que l'on craint, un Dieu qui nous traiterait comme un esclave.


° L'Esprit d'adoption met dans nos coeurs un amour filial qui crie en nous Abba, Papa.


C'est le même Esprit que celui de Jésus.


Un Esprit qui appelle Dieu, Père.


Dans notre relation avec Dieu, nous expérimentons l'intimité qu'un enfant peut expérimenter avec son Père.


L'héritage


° L'Esprit nous fait aussi savoir quels sont les privilèges qui se rattachent à notre nouveau statut devant Dieu.


En notre qualité de fils, nous sommes héritiers de toutes les bénédictions spirituelles qui appartiennent à Jésus : - Nous sommes pardonnés, réconciliés, renouvelés, ressuscités.


- Nous sommes destinés à vivre pour toujours dans la présence de Dieu.


- Nous allons voir un jour Jésus face à face.


- Nous allons régner avec lui.


- Jésus a partagé le butin avec nous.


- Nous sommes riches de toutes les richesses spirituelles que Christ possède.


Paul nous fait enfin découvrir un dernier signe de notre adoption, à la fin du verset 17.


...Nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et donc cohéritiers de Christ, puisque nous souffrons avec lui pour avoir part à sa gloire.


L'attitude du monde


° La façon dont le monde nous traite nous confirme que nous sommes ses enfants.


Puisque nous souffrons avec lui, nous montrons que nous appartenons vraiment à sa famille.


Dans sa lettre aux Philippiens Paul dit qu'il nous a été fait la grâce eu égard à Jésus-Christ non seulement de croire en lui mais aussi de souffrir avec lui. (Philippiens 1, 29)


Moment de prière


° Remercions Dieu ce matin de toutes ces confirmations données par l'Esprit. Elles nous assurent que nous sommes des fils et des filles.


° Remercions Dieu de ce que l'héritage qui appartient de plein droit à Jésus, nous est donné à nous aussi, par la foi en lui.


° Prions pour que notre conduite, notre attitude en face de la souffrance soient un témoignage fort pour nous-mêmes et pour ceux qui nous entourent que nous lui appartenons.


° Demandons à Dieu de nous permettre de vivre comme un enfant de Dieu dans notre famille, au travail, auprès des collègues de travail.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout