• Joël Rémir

à toutes les nations

Mis à jour : mars 8




Alors Jésus s'approcha d'eux et leur parla ainsi :

J'ai reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre : allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit. Et voici : je suis moi-même avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Mat. 28. 18-20



Après sa résurrection, Jésus donne rendez-vous à ses disciples en Galilée. Au verset 10 du chapitre 18, il est dit :


« Alors Jésus leur dit : N'ayez aucune crainte ! Allez dire à mes frères qu'ils doivent se rendre en Galilée : c'est là qu'ils me verront. »


Il s’agit d’un rendez-vous très important car après cette rencontre Jésus va monter au ciel vers son Père, alors ses disciples ne le verront plus.

De plus cela se passe après la résurrection, après la victoire éclatante qu’Il vient de remporter à la Croix. Ses disciples vont rencontrer un Jésus glorieux, victorieux qui va prononcer ses dernières paroles.


Les disciples sont donc en présence de Celui qui détient tout pouvoir dans le ciel et sur la terre.


Généralement, les dernières paroles d’une personne sont empreintes de solennité et sont jugées importantes.


Celles de Jésus vont fonder la grande mission universelle de l’Église.


Et voici ses dernières paroles :


« Allez ...donc dans le monde entier, faites ...des disciples parmi tous les peuples,... baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et ...enseignez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit. »


« Allez, faites, baptisez et enseignez ».


Les quatre verbes, comme on peut le remarquer, sont tous à l’impératif !


Ce commandement nous est aussi adressé, à nous qui connaissons le Seigneur et qui avons placé notre confiance en Lui.


Souvent, nous pensons qu’il faudrait absolument partir dans des pays lointains pour devenir missionnaire et prêcher l’Évangile, mais c’est une erreur de penser cela.

Nous aimons nos missionnaires et c’est par la volonté de Dieu qu’ils sont présents parmi nous. Mais sa volonté n’est pas la même pour tous. Dieu n’appelle pas tous les chrétiens à partir dans des pays étrangers pour devenir missionnaires mais il les appelle tous à faire des disciples.


Comment faire des disciples ?


En prêchant son Évangile aux gens et en les enseignant à obéir à la Parole de Dieu !


Nous pouvons être missionnaires là où nous sommes. Notre champ de mission peut être notre ville, les personnes que nous côtoyons dans la vie de tous les jours lorsque nous allons au supermarché, chez le garagiste, chez le médecin, nos voisins, nos collègues, etc. Toutes ces personnes ont besoin d’entendre le message du salut.


L’apôtre Paul encourage à s’engager dans le dialogue avec ceux qui ne partage pas sa foi dès que l’occasion se présente.

« Conduisez-vous avec sagesse dans vos relations avec ceux du dehors, en mettant à profit toutes les occasions qui se présentent à vous. Que votre parole soit toujours empreinte de la grâce de Dieu et pleine de saveur pour savoir comment répondre avec à-propos à chacun. ».

Colossiens 4. 5-6


Dans nos conversations journalières, soyons à l’affût pour placer un mot, en faveur de notre Seigneur. Un mot en appelant un autre et de fil en aiguille, nous pouvons alors parler de Dieu et devenir « des pêcheurs d’hommes ».


Il y a urgence à prêcher l’Évangile du salut, car des hommes meurent sans avoir fait la paix avec Jésus.


Néanmoins, nous n’avons pas de pression à avoir, ni de culpabilité, car c’est l’Esprit qui convainc de péché et Christ a été crucifié pour que les hommes soient sauvés.

Nous sommes appelés à être de simples ouvriers que Dieu utilise pour sa Gloire. Car c’est Lui qui transforme les cœurs et qui étend son royaume jusqu’aux extrémités de la terre.

Souvenons-nous que si nous sommes disciples de Jésus aujourd’hui, c’est parce que quelqu’un nous a parlé de Lui. Cette personne a elle-même entendu parler de Jésus par le biais d’ une autre personne et ainsi de suite. C’est ainsi que commence la vie d’un disciple !


Jésus termine son discours par cette merveilleuse promesse :

« Et voici : je suis moi-même avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. »


Nous sommes assurés de sa présence journalière jusqu’à la fin du monde. Que nous soyons dans un pays étranger ou sur notre lieu de travail, dans la rue ou au supermarché, le Dieu Tout Puissant est avec nous, il nous suffit d’ouvrir la bouche avec sagesse et il fera le reste.


Prions :

- que nous soyons des ouvriers zélés et fidèles de Jésus pour répandre son Évangile autour de nous,

- que Dieu nous donne des occasions pour parler de Lui et nous aide à les saisir,

- qu’Il nous donne de prendre conscience que c’est un Esprit de force d’amour et de sagesse qui nous guide dans notre témoignage pour Lui.


Joël R.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout