• Philip Moore

Morts dans nos péchés

Mis à jour : avr. 4





Autrefois, vous étiez morts à cause de vos fautes et de vos péchés. Par ces actes, vous conformiez alors votre manière de vivre à celle de ce monde et vous suiviez le chef des puissances spirituelles mauvaises, cet esprit qui agit maintenant dans les hommes rebelles à Dieu.


Nous aussi, nous faisions autrefois tous partie de ces hommes. Nous vivions selon nos désirs d’hommes livrés à eux-mêmes et nous accomplissions tout ce que notre corps et notre esprit nous poussaient à faire. Aussi étions-nous, par nature, destinés à subir la colère de Dieu comme le reste des hommes.



Ephesians 2,1-3


Calvin disait que “Toute la somme de notre sagesse est quasi comprise en deux parties, à savoir la connaissance de Dieu et de nous-mêmes.”


Certains méprennent ces propos en pensant qu’il s’agit de deux diamants à regarder et à admirer sous la loupe. Mais en réalité, il s’agit d’un diamant - la nature de Dieu - à regarder sous la loupe, et un arrière-plan noir, qui est notre nature.





Paul veut faire briller le diamant de la nature de Dieu. Il décrit donc notre nature en détail.


Il dit d’abord que ses lecteurs étaient morts à cause de leurs péchés et de leurs fautes.


Par cela il nous montre deux choses. Il montre que nous sommes sous le poids du jugement de Dieu car Dieu avait dit dans le jardin que le jugement de la rébellion serait la mort. Dans un deuxième temps il montre notre incapacité à nous sauver nous-même. Une personne morte ne peut rien faire pour sortir de sa situation. Il dit aussi pourquoi ses lecteurs étaient morts. C’était à cause de leurs péchés et de leurs fautes. Cela décrit les nombreuses façons dont nous avons enfreint la loi de Dieu - cette loi, comme nous l’avons vu dans le catéchisme, qui sert à nous révéler la sainteté de Dieu, notre péché, et notre besoin d’un Sauveur.

Paul montre ensuite que cette manière de vivre est conforme à deux royaumes en opposition à Dieu - le monde tel qu’il est et à la volonté du premier et principal révolté, Satan lui-même. Le monde - ses systèmes, sa gouvernance, sa pensée, ses priorités, ses préoccupations - est en rébellion contre Dieu. Satan préside et incite cette rébellion générale.


Paul va mentionner un troisième aspect de cette rébellion généralisée. Mais avant de le faire, il fait une chose étonnante. Jusque-là, il parlait à ses lecteurs - vous. On pourrait penser qu’il parlait uniquement des non-juits, des païens. Mais au verset 3 il dit nous aussi. Moi aussi, pharisien, légaliste, qui respectait la loi.


Autrement dit, tout le monde, que l’on soit religieux ou pas, est renfermé dans cet état de choses. Assujetti aux puissances du monde et de mal. Mais aussi un partenaire volontaire dans la rébellion - nous vivions selon les désirs de notre nature, selon ce que notre nature propre nous poussait à faire. Nous voulions commettre les péchés que nous avons commis.


Et le résultat de tout cela est la colère et le jugement de Dieu.


Paul va jusqu’à dire - nous étions par nature destinés à subir la colère.


Notre problème est tellement profond, tellement grave.


Nous avons besoin d'être délivrés et sauvés - nous sommes morts, sous la puissance du monde et du diable, incapables à résister à nos propres désirs, même pas désireux de le faire et nous nous approchons jour après jour de ce juste jugement qui nous attend. Que faire ? Comment sortir de l’impasse ?


Le verset 4 commence - Mais Dieu… Et ce sera le thème de demain.




13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout