• Joël Rémir

Le travail et la générosité

(Série de méditations issus de notre semaine de jeûne et de prière 2022, inspirés de méditations proposées par C-Proactif (www.c-proactif.org) )

« Si ton prochain qui vit près de toi s’appauvrit et tombe dans la misère, tu lui viendras en aide – il se trouve être comme un étranger ou un immigré – , afin qu’il survive à côté de toi. Agis par crainte de Dieu : ne reçois de la part de ton prochain ni intérêt, ni profit, pour que celui-ci puisse vivre à côté de toi Si tu lui prêtes de l’argent, tu n’en exigeras pas d’intérêt et si tu lui donnes de tes vivres, tu n’en tireras pas de profit. Je suis l’Éternel, votre Dieu, qui vous ai fait sortir d’Égypte pour vous donner le pays de Canaan, pour être votre Dieu. »

Lévitique 25. 35-38


Soyez saints car je suis saint


Le Lévitique nous rappelle que Dieu est saint, il est généreux et rempli d’amour. Il se soucie des pauvres, des travailleurs, et des animaux. Il prévoit une journée de repos pour ceux qui travaillent.


Il nous intime l’ordre d’être saints – il s’agit d’un impératif - « Vous vous rendrez saints, vous serez saints ; car je suis l’Éternel votre Dieu ! »


Notre sainteté se définit par rapport à Dieu lui-même. C’est sa présence en nous qui nous sanctifie.


Lorsque Dieu se tient dans un lieu, ce lieu devient saint parce que Dieu est là.

Nous sommes membres du peuple saint, unis par la foi en Jésus car nous avons placé notre foi en Lui. Nous sommes donc appelés à ressembler à Jésus.


Dans le cadre du travail, la présence de Dieu dans l’homme régénéré fait de lui un être saint, mis à part pour Dieu.


De plus, nous lui appartenons car Il nous a libérés de l’esclavage du péché. Et partout où nous sommes, que ce soit à la maison, au travail, et dans nos relations avec les autres, avec nos collaborateurs, nos employés, nos chefs, nous devons refléter sa gloire.


Souvenons-nous que notre vie entière doit lui rendre un culte par notre comportement, nos paroles, etc. La crainte de Dieu c'est-à-dire le respect que nous exprimons à notre Dieu nous incite à l’adoration, la vénération et à un profond respect envers Lui.


Notre vie d’adoration nous invite à agir pour la gloire de Dieu et à ne pas exploiter notre prochain.


Comment Dieu gère la générosité et le travail, dans un contexte de pauvreté


Si notre prochain tombe dans la misère, Dieu demande qu’ on lui vienne en aide. Il se soucie des pauvres et il nous équipe pour que nous puissions à notre tour manifester de la compassion envers les plus démunis.


Nous ne sommes pas naturellement bons, souvenons nous des paroles de Jésus au jeune homme riche : « seul Dieu est bon ».


Mais Dieu nous a équipés par son Esprit pour que nous puissions changer de comportement.


Dieu a transformé notre cœur par son Esprit. Et nous changeons notre manière de penser, de voir notre prochain créé à l’image de Dieu, de gérer notre argent. Nos priorités ont changé car Il a placé son amour dans notre cœur. Il a fait de nous ses enfants. En tant qu’enfants de Dieu, nous sommes appelés à ressembler à Jésus, malgré notre incapacité à Lui ressembler.


L’apôtre Paul dans son épître aux Éphésiens rappelle à l’ordre le voleur, en ces termes:

« qu’il cesse de dérober et se donne de la peine et travaille honnêtement de ses mains pour qu’il ait de quoi donner à ceux qui sont dans le besoin ».


L’objectif de celui qui est transformé par Dieu est de travailler non pas pour satisfaire ses propres envies mais pour aider ceux qui sont dans le besoin.

Paul place la priorité sur l’amour envers notre prochain.


Prière :

Que nous demandions au Seigneur la sagesse pour que nous puissions faire bon usage de nos ressources et aider ceux qui sont dans le besoin.

Que nous soyons généreux dans nos relations avec ceux qui travaillent avec nous.



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout