• Peter Judkins

Compassion pour les étrangers

Mis à jour : mars 22


8 L’Eternel adressa la parole à Zacharie en ces termes :


9 Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes : Rendez des jugements conformes à la vérité, agissez les uns envers les autres avec amour et compassion. 10 N’exploitez pas la veuve et l’orphelin, ni l’immigré et les démunis, et ne tramez aucun mal les uns contre les autres.

Zacharie 7:8-10


Nous avons le privilège de vivre dans une ville multiculturelle et c’est une grande richesse! La semaine dernière, je me suis retrouvé dans une salle avec une Thailandaise, un Tunisien, une Algérienne, un Polonais, une Espagnole, un homme d’Arabie Souadite et une Vénézuélienne.

L’échange était fascinant!


La réaction courante aux étrangers est la suspicion, la frustration qu’ils ne s'intègrent pas. Le témoignage de ces étrangers qui viennent pour des cours de français et des échanges, c’est qu’il est parfois très difficile pour eux de communiquer, parce que les voisins, les autorités avec qui ils ont affaire, les commerçants, ne prennent pas le temps de ralentir et d’expliquer clairement les choses.


La solitude est une expérience commune des personnes immigrées dans un nouveau pays. Ils se retrouvent seuls à la maison, n’osent pas sortir, parce qu’ils ne parlent pas la langue, se retrouvent uniquement avec les gens de leur pays, parce que c’est plus facile, et ont beaucoup de mal à s’intégrer. Les choses qui nous semblent toutes simples, comme aller au supermarché, faire les démarches administratives, leur semblent insurmontables, tellement c’est difficile de ce qu’ils ont l’habitude chez eux. Certains d’entre nous ce matin le savent trop bien!


Réfléchissez aux personnes étrangères que vous connaissez. Peut-être à l’épicerie du coin, les agents techniques au travail, les étudiants qui prennent le RER avec vous, votre coiffeur, votre voisin. Agir avec amour et compassion veut dire prendre le temps de les écouter. D’être patient pour communiquer. D’aider de façon pratique à découvrir la ville s’ils viennent d’arriver. C’est poser des questions sincères sur leur pays, leurs coutumes, et d’écouter les réponses attentivement.


Leur présence est aussi une opportunité extraordinaire pour l’évangile. Il est très difficile de parler de Jésus dans certains pays, comme l’Algérie ou l’Arabie Saoudite, mais ils sont en France où nous pouvons parler librement de la foi. Jésus nous demande d’aller vers toutes les nations! Nous avons le privilège que toutes les nations viennent à nous! Ou presque…


Prions que les étrangers dans le Val d’Europe soit traités avec respect

Prions pour les associations qui aident à leur intégration

Prions qu’en tant qu’Église nous puissions les accueillir et être un lieu d’accueil avec amour et compassion

Prions que ces personnes puissent être touchées par l’Évangile pendant qu’elles sont en France.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout